Accréditation

LES PROJECTIONS MARCHÉ


TROIS SOIRS DE SUITE, LE MIFC PROJETTE UN FILM OU UN PROGRAMME NOUVELLEMENT RESTAURÉ, EN LIEN AVEC LES TEMPS FORTS DU MARCHÉ. CES TROIS PROJECTIONS SONT ACCESSIBLES AUX ACCRÉDITÉS MIFC MAIS AUSSI AUX PROFESSIONNELS ACCRÉDITÉS AU FESTIVAL LUMIÈRE.

 

 

Pays invité : la Suisse
MARDI 12 OCTOBRE 20H30
L’inconnu de Shandigor
de Jean-Louis Roy (1967, 1h37, Suisse) VF
Une sorte de « James Bond revu par Dürrenmatt » où la science-fiction est transcendée par une écriture personnelle en avance sur son temps. En Compétition à Cannes en 1967.
Restauration : Cinémathèque suisse, avec le soutien de Memoriav et de la RTS

Pour son premier long métrage, tourné à Genève et à Barcelone et sélectionné en Compétition à Cannes en 1967, Jean-Louis Roy invente une sorte de « James Bond revu par Dürrenmatt » où la science-fiction est transcendée par une écriture personnelle en avance sur son temps. Trois bandes rivales – des Soviétiques, des Américains et des chauves – s’intéressent de très près à l’Annulator, un engin capable de désamorcer les forces nucléaires mis au point par le savant Herbert von Krantz... « Brodant sur un thème de bande dessinée, Roy n’a pas craint d’aller jusqu’au bout des situations les plus folles et de nous donner un film réellement délirant. Doué d’un sens visuel assez prodigieux, il convoque Welles, Lang, Godard, et quelques autres pour raconter une histoire d’espionnage parfaitement absurde sur le ton le plus ricanant » (Guy Teisseire, L’Aurore, 1967).

Shandigor


 

Pays invité : la Suisse
MERCREDI 13 OCTOBRE 20H30
L’âme soeur (Höhenfeuer)
de Fredi M. Murer (1985, 1h54, Suisse)
En suisse allemand sous-titré français

Ce huis clos alpin légendaire est l’un des chefs-d’oeuvre du cinéma suisse, lauréat du Léopard d’Or à Locarno en 1985.
Numérisation : Fredi Murer, avec le soutien de Suissimage
Remerciements à Fredi M. Murer, Sophia Murer et FMM Distribution

Ce huis clos alpin légendaire est l’un des chefs-d’œuvre du cinéma suisse, lauréat du Léopard d’Or à Locarno en 1985. Sur les hauteurs des montagnes uranaises, en Suisse centrale, Belli vit dans une petite ferme isolée avec son jeune frère, sourd de naissance, et leurs parents qui ont imaginé un avenir tout tracé pour eux. Un jour, le frère est envoyé dans les alpages pour travailler. Lorsque sa sœur le rejoint, une relation amoureuse commence entre eux... Höhenfeuer est à la fois un récit sur l’enfance, une histoire d’amour, un portrait familial et un film ethnographique. « En maîtrisant parfaitement l’intrication de ces registres réputés difficilement compatibles, Murer a signé un film à plusieurs niveaux de lecture, un film aussi complexe et vrai que la vie » (Antoine Duplan, L’Hebdo, 1986)

Hohenfeuer


 

Polish Cinema Classics présente
JEUDI 14 OCTOBRE 21H00
1960’s – L’âge d’or de l’animation polonaise

J. Lenica, J. Tkaczyk, J. Antoniszczak, K. Urbański, K. Dębowski, W. Wieczorkiewicz, L. Serafinowicz, M. Kijowicz, R. Czekała, W. Giersz (1962 à 1968, 1h40, Pologne) En polonais sous-titré anglais
La prestigieuse et toujours active « École polonaise d’animation » fête ses soixante-dix ans d’activité et présente une sélection de courts métrages en version restaurée.
Remerciements aux ayants-droit
> Programme détaillé

La prestigieuse et ancienne « École polonaise d'animation » fête ses soixante-dix ans d'activité.
Née à la fin des années 1950, sous l'égide de Jan Lenica et Walerian Borowczyk, elle constitue un véritable pôle d'expérimentation et de créativité dans un pays bouleversé par les ravages de la guerre et déchiré politiquement. Mirosław Kijowicz, Witold Giersz, Julian Antoniszczak, Kazimierz Urbański, Ryszard Czekała et bien d'autres, venus de manière détournée à l'animation et d'horizons différents, font leurs débuts dans les années 60 et renforcent la conscience d'être le front d'une avant-garde mondiale. Le passage progressif de l'animation dépendant en grande partie d'effets photographiques capturés en temps réel au stop-motion d'objets bidimensionnels coïncide stylistiquement avec l’intégration du design graphique et l'émergence de la conception d'affiches. Une variété colorée de techniques expressives, avec marionnettes, découpes, manipulation de la lumière et des pigments sur le film, combinaisons de techniques et styles savamment orchestrés, est venue en résonance avec le magnifique travail de compositeurs de musique et de son d'avant-garde tels que Krzysztof Penderecki, Krzysztof Komeda, Andrzej Kurylewicz, Eugeniusz Rudnik, ou des scénaristes particuliers comme Stanisław Lem. La production cinématographique de ces années, appelée à juste titre « l'âge d'or de l'animation polonaise », représente aujourd'hui un patrimoine artistique aussi spécifique qu'universel. Dans une version récemment restaurée, Polish Cinema Classics présente les trésors de l'esprit et de la sensibilité humaine, riches et étranges, créatifs et fascinants.

age-d-or-animation-populaire-import

 

LIEU : Salle de projection Le Karbone – 10, rue St-Hippolyte – Lyon 8e

Ce site nécessite l'utilisation d'un navigateur internet plus récent. Merci de mettre à jour votre navigateur Internet Explorer vers une version plus récente ou de télécharger Mozilla Firefox. :
http://www.mozilla.org/fr/firefox